22 novembre : "Il n'en restera pas pierre sur pierre"

 

 

Textes bibliques : Lire

 

L'Évangile  de ce jour évoque des événements dramatiques. Mais il  voudrait surtout raviver notre espérance : Non, ce n'est pas la fin du monde mais la fin d'un monde. Nous voyons ce qui meurt et ça fait du bruit. Il nous faut aussi prendre conscience de ce qui surgit, ce monde nouveau qui est en train de naître.

 

Aujourd'hui, Jésus nous parle de la ruine du temple de Jérusalem. Nous pouvons imaginer la stupeur de ses amis lorsqu'ils ont entendu cela. Quand l'évangile de Saint Luc a été écrit, cette prophétie s'est réalisée. Le Temple de Jérusalem a été détruit par l'empereur Titus. C'est l'occasion pour l'évangéliste d'inviter les chrétiens à faire un pas de plus : Désormais le vrai temple que Dieu veut habiter ce n'est pas un bâtiment de pierre, aussi beau soit-il. Le vrai temple c'est le Corps du Christ lui-même. C'est ce que nous devons comprendre quand Jésus dit : "Détruisez ce temple et en trois jours je le rebâtirai."

 

Il nous faut tirer les conséquences de cette révélation : Nous ne devons plus nous contenter de chercher Dieu dans le luxe qu'on a instauré au temple ou dans nos églises de pierre. Ensemble, nous sommes membres du Corps du Christ, le temple que Dieu veut habiter. Si nous voulons le rencontrer, il ne faut pas oublier de le chercher parmi les plus pauvres, ceux qui ont faim et froid, ceux qui sont malades et en prison. Le vrai temple de Dieu c'est le cœur de l'homme. La vraie ruine du temple, ce sont ces corps en ruine à cause de la faim, de la maladie, des guerres, du chômage et de l'acharnement du malheur.

 

Cet Évangile nous rappelle que nous sommes invités à avancer humblement et avec courage en nous ressourçant chaque jour à la Parole de Dieu. Cette Parole est « lumière pour nos pas ». Chaque dimanche, le Seigneur nous donne rendez-vous pour l’Eucharistie source et sommet de toute vie chrétienne. Puis il nous envoie pour agir comme lui et avec lui au service des autres. C’est avec lui que nous pourrons rester en éveil pour témoigner de l’espérance qui nous anime.