1er novembre : fête de tous les saints

 

 

Textes bibliques : Lire

En ce jour de Toussaint, le Christ adresse son message d'espérance aujourd'hui. Cette fête c'est celle de la victoire. Nous célébrons la victoire de la vie sur la mort tout comme le jour de Pâques. D'ailleurs, ces deux fêtes sont intimement liées l'une à l'autre.

 

En effet, le jour de Pâques, les amis de Jésus se sont rendus à son tombeau. Et le jour de Toussaint, nous avons l'habitude de nous rendre auprès des tom¬bes de nos défunts. Mais comme le jour de Pâques, nous devons nous rappeler cet appel de l'évangile: "Ne cherchez pas parmi les morts celui qui est vivant." Jésus lui-même nous dit que Dieu, s'adressant à Moïse, lui dit: "Je suis le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob". Et Jésus ajoute : "Dieu n'est pas le Dieu des morts mais des vivants". C'est à cela qu'il nous faut penser sur la tombe de nos défunts.

 

Cette fête d'aujourd'hui nous annonce notre résurrection. Elle nous rappelle que nous sommes appe¬lés à vivre pour toujours avec le Christ ressuscité. Notre vie actuelle est une marche vers ce Royaume de Dieu auquel nous sommes tous invités. C'est maintenant que nous entrons ou que nous refusons d'entrer dans cette vie nouvelle. Tout dépend de l'amour que nous mettons dans notre vie.

 

En ce jour, nous nous tournons vers ceux qui nous ont précédés sur ce chemin, vers tous les saints du ciel, tous ceux qui vivent pour toujours auprès de Dieu. Ils sont proclamés bienheureux parce qu'ils ont écouté la  Parole de Dieu et qu'ils l'ont mise en pratique. Cette multitude de saints que nous fêtons aujourd'hui, cette foule immense, impossible à dénom¬brer, ce n'étaient pas des gens extraordinaires. C'étaient des gens comme nous. Ils ont connu la même vie, les mêmes souffrances, les mêmes difficultés et les mêmes péchés que nous (mis à part la Vierge Marie). Mais tout au long de leur existence terrestre,  ils se sont efforcés de vivre  l'évangile des béatitudes.
 


Pour nous aussi la sainteté est à portée de main. Elle nous est donnée en germe au jour de notre baptême. La sainteté n'est rien d'autre que la vocation chrétienne vécue comme elle doit l'être dans toutes les situations de notre vie; c'est la fidélité scrupuleuse aux engagements de notre baptême, c'est la mise en pratique de tout l'évangile dans toute notre vie.



Nous sommes tous appelés à la sainteté. Pour y parvenir, nous n'avons pas à accomplir des performances de vertu. Ce qui est premier, c’est d’accueillir le Christ, de lui donner la première place dans notre vie et de le laisser agir en nous. Rien ne peut nous séparer de l’amour qui est en Jésus Christ. Il suffit de prendre la main qu’il nous tend.