18 novembre : Vendeurs expulsés du temple

 

 

Textes bibliques : Lire

 

Cet Évangile nous montre Jésus passionné de cet amour de Dieu. Il est vraiment LE prédicateur de l'amour. Il compte sur nous pour accueillir sa parole et lui faire produire du fruit. Alors quand il voit tout ce trafic qui se pratique dans le temple, il devient violent. La Maison de son Père n'est pas destinée à cela. Jésus veut nous apprendre à adorer Dieu "en esprit et en vérité". Nos relations avec lui ne se négocient pas. On ne va pas lui offrir ceci ou cela pour qu'il nous donne ce que nous lui demandons. Si nous venons aux offices, si nous nous dévouons pour les autres, ce n'est pas pour que cela nous apporte des avantages. Dieu est saint, on ne l'annexe pas à son profit. Il aime et donne gratuitement.

 

C'est ainsi que Jésus a voulu purifier le culte qui se pratiquait dans le temple. Aujourd'hui, il nous rejoint pour purifier notre prière. L'Évangile nous apprend que Jésus ressuscité est désormais le seul chemin vers Dieu, le seul temple où l'on peut rencontrer Dieu. Ce nouveau Temple est universel. Personne n'est propriétaire de Jésus ni de son message, ni de son action dans le monde. Son œuvre de salut est pour tous. C'est pour nous et pour la multitude qu'il a livré son Corps et versé son sang.

 

Il nous faut aller plus loin dans la compréhension de cet Évangile : dans sa lettre aux corinthiens, saint Paul écrit : "vous êtes le temple du Christ, vous êtes le temple de Dieu". Il nous faut donc chasser de ce temple tout ce qui rend impur. Les vendeurs que Jésus dénonce, c'est chacun de nous quand nous sommes encombrés par des préoccupations égoïstes ou mesquines. Ce n'est qu'en faisant le ménage en nous que nous pourrons retrouver Dieu. C'est absolument nécessaire si nous voulons accueillir dignement le Christ ressuscité.

 

Sois avec nous, Seigneur, pour que ta parole produise des fruits de conversion dans notre cœur. Nous sommes conscients de nos faiblesses, toi qui es l'amour, relève-nous avec amour. Amen