11 novembre : Sortir de l'insouciance et se convertir

 

 

Textes bibliques : Lire


L'Évangile de ce jour a de quoi nous dérouter : il nous présente la venue du Fils de l'homme comme un nouveau déluge ou comme une autre destruction de Sodome. Ce sera la surprise totale. Il n'y aura aucun délai pour voir venir ou pour se préparer.

 

En nous adressant ces paroles, le Christ voudrait nous inviter à réagir contre l'insouciance généralisée. La vie n'est pas une bagatelle, une partie de plaisir. Le danger est tellement imminent que pas une minute n'est à perdre. Concrètement, cela signifie que nous sommes invités de toute urgence à nous convertir et à croire à l'Évangile. La multitude des soucis ne doit pas nous fermer à Dieu et aux autres.

 

Cet Évangile est un appel pressant à vivre du Christ et pour lui. "Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui perdra sa vie la sauvegardera. Il faudrait traduire : "Celui qui perd sa vie à cause du Christ est 'engendré à la vie' ; il est un ressuscité en puissance et, dès aujourd'hui, un vivant" (Journal la Croix du 10 novembre). C'est de cette bonne nouvelle que témoignent les martyrs d'hier et ceux d'aujourd'hui