Élie doit revenir…

 

 

Textes bibliques  : lire

 

À l'époque de Jésus, on attendait le retour d'Élie. C'était annoncé par le prophète Malachie (3/23). Les scribes étaient convaincus qu'avant d'envoyer le Messie, Dieu enverrait Élie pour allumer de nouveau le feu purificateur. N'ayant pas vu Élie, ils estimaient que Jésus ne pouvait pas être le Messie.

 

En fait, les scribes faisaient une interprétation trop étroite des paroles du prophète. Oui, Élie est bien venu préparer la venue du Messie. C'est Jean Baptiste. Il ne s'appelait pas Élie mais il a rempli son rôle. Il a fait retentir une parole de feu. Ce n'est pas Élie qui est important mais le feu dont il est porteur.

 

En l'écoutant, certains ont eu le cœur retourné. D'autres ont voulu le faire taire. Ils ont voulu éteindre ce feu qui les brûlait trop. Ils n'ont pas reconnu qu'en lui, c'est lui qui venait les embraser, les purifier, les remettre en ordre. Alors d'une voix plus brûlante encore, Jésus vient toucher les cœurs.

 

"Je suis venu allumer un feu, nous dit le Christ, et comme je voudrais qu'il soit allumé !"Mais beaucoup préfèrent le froid des ténèbres. Ils gardent un cœur impassible et dur. Ils vont s'acharner à éteindre ce feu et à faire taire cette voix bouleversante. Mais les "grandes eaux" ne pourront pas éteindre l'Amour.

 

L'Avent, c'est Jésus qui vient dans le monde pour allumer ce feu qui ne demande qu'à embraser le monde. "À qui irions-nous, Seigneur ? Toi seul as les paroles de la Vie éternelle."