Le disciple que Jésus aimait

 

Textes bibliques : Lire

La nuit de Noël, nous avons fêté l'Incarnation. Hier, nous avons évoqué la Rédemption et la croix à travers le martyre d'Etienne. Aujourd'hui, nous méditons sur la résurrection à travers le témoignage de Jean. L'Église ne veut pas que nous en restions au "petit Jésus". Nous sommes invités à accéder au mystère qui se cache derrière cet enfant couché dans la crèche

 

L’évangile de Jean nous dit qu’il faisait encore sombre. Comprenons bien qu’il ne parle pas seulement de l’obscurité de la nuit. Il veut surtout nous montrer que la lumière de la résurrection est en train de chasser la nuit dans laquelle les hommes sont plongés à cause de leur péché. Jésus ressuscité est la lumière qui luit dans les ténèbres. Cette lumière rien ne peut l’arrêter, rien ne peut l’empêcher de briller.

 

Leur découverte c’est un tombeau vide et des linges restés sur place et bien rangés. Pierre est très perplexe. Mais pour Jean c’est différent. Quelques mots nous disent sa foi : « Il vit et il crut. » Nous nous rappelons que deux jours plus tôt, il était au pied de la croix ; il a participé à l’ensevelissement de Jésus. Or, il constate qu’il n’y a pas de trace de désordre provoqué par des violeurs de sépultures. Tout s’est passé comme si le Corps du Christ s’était dématérialisé pour revêtir la gloire du Père. Son corps ressuscité ne connaît plus aucune entrave.

 

À notre tour, nous n’aurons jamais d’autre preuve de la résurrection de Jésus que ce tombeau vide. Bien sûr, il y a les apparitions du Christ ressuscité ; mais aucune de ces preuves n’est vraiment contraignante. Notre foi devra toujours être vécue et transmise sans autre preuve que le témoignage des apôtres et celui des communautés qui l’ont maintenue jusqu’à nous.

 

Le jour de la Pentecôte, c’est donc cette bonne nouvelle qui retentira à Jérusalem : Jésus est ressuscité. Elle sera proclamée dans toutes les églises du monde entier. Nous sommes les héritiers de tous ces témoins qui nous ont transmis ce qu’ils ont reçu. Aujourd’hui c’est à nous de prendre le relais auprès de tous ceux qui nous entourent. Ils sont nombreux ceux qui, comme Marie-Madeleine, vivent dans les ténèbres : Notre mission, c’est de témoigner que Jésus ressuscité nous ouvre un passage vers une espérance renouvelée.