« Ne cherche pas la première place »

 

 

 

 

 

 

 

Un jour, un vieux maître demandait à un de ses élèves : "Où Dieu réside-t-il ?" L'élève lui a répondu : "Il est partout." Alors le maître reprend : "Non, il est là où on l'invite", chez le notable, chez le petit, chez le pauvre comme chez le riche. Et si nous voulons qu'il soit aussi chez nous, nous devons l'inviter, l'écouter et accueillir sa Parole. Jésus vient chez moi si je l'invite. Il choisit un repas pour demeurer avec nous. L'Eucharistie est le merveilleux festin auquel il nous invite. Il est là pour nous partager sa Parole et son Pain. Il nous redit son amour fidèle. Il nous fait vivre avec lui en enfants de Dieu et en frères et sœurs entre nous. Parfois, il nous arrive d'être invités à la table d'un notable. C'est LE grand événement de la semaine. L'Eucharistie est un moment autrement plus important puisque c'est Dieu qui accueille.

 

Dans l'Evangile de ce 22ème dimanche, Jésus nous donne des consignes bien précises. Il observe que certains invités recherchent spontanément les places d'honneur. Dans la vie c'est souvent ainsi que cela se passe. Cette tendance à rechercher le prestige, les honneurs, le pouvoir, c'est quelque chose de terrible. Cet orgueil nous renferme sur nous-mêmes et nous empêche de nous ouvrir à Dieu et aux autres. Aujourd'hui, Jésus nous invite à l'humilité car il veut nous éviter les humiliations. L'humiliation fabrique des humiliés, des exclus, des gens écrasés par les puissants de ce monde. Au contraire, l'humilité fabrique des humbles, ce qui n'est pas la même chose. Celui qui est humble reste entièrement ouvert à Dieu et aux autres. La véritable humilité c'est de savoir que je compte beaucoup aux yeux de Dieu, que je suis précieux pour lui, non à cause de mes mérites mais parce qu'il m'aime.

 

Désormais, il n'y a plus de place à choisir, ou plutôt, il n'y en a plus qu'une, celle que Jésus occupe et qu'il veut partager avec nous. Cette place, c'est celle du serviteur. Nous l'avons vu au soir du Jeudi Saint quand il a lavé les pieds de ses disciples. Et ils sont nombreux ceux et celles qui occupent cette place en se mettant au service des petits, des exclus, de ceux et celles qui ont tout perdu dans les catastrophes. L'important c'est que nous restions en tenue de service, toujours attentifs aux autres. A travers eux, c'est Jésus qui est là. Si nous savons l'accueillir, il nous a promis qu'un jour, il prendra la tenue de service pour nous servir chacun à notre tour. Il veut que nous soyons avec lui dans le cœur du Père. Voilà le repas éternel annoncé par ses repas de la terre.

 

P. Jean Compazieu

 

 

 

BannerFans.com

compteur site